Category: Review


Quasiment un an que l’on ne vous avons pas proposé une review. Nous revenons donc avec Rick Ross et son cinquième album studio. On va passer outre le descriptif de la carrière artistique du Mc que vous connaissez tous, pour se concentrer sur l’après Teflon Don. Après cet album paru en 2011, Rick Ross est arrivé au « sommet » sur le plan artistique mais aussi sur le plan exposition. C’est à dire que Ricky était la personne la plus demandée et que l’on entendait et voyais quasiment partout! En plus de ça, le boss de Miami possède son label avec surement les rappeurs les plus talentueux de leur génération! Comment résumer l’année 2011/2012 de Ross : 2 albums avec les membres de son label, 1 mixtape (Rich Forever) qui a fermé le clapet à pas mal de monde.

Mais comment enchaîner cette surdose auditive et visuelle par un album qui s’annonce prometteur? Voila le vrai défi de Rick Ross… Lire la suite

Depuis Tha Carter III, beaucoup de choses se sont passées pour Lil Wayne. Outre la dimension internationale que sa carrière a prise, Weezy a eu le temps de passer neuf mois derrière les barreaux de Rikers, nous sortir les bouses nommées We Are Young Money et Rebirth, et surtout de sortir I’m Not Human Being. De retour de prison, sans même prendre un peu de bon temps, Lil Wayne annonce la sortie imminente de Tha Carter IV, soit l’album le plus attendu depuis deux ans surement. Comme d’habitude on a eu droit à des reports, fausses tracklists, faux singles… afin tout ce que on a droit de la part du rappeur depuis la sortie de Tha Carter III. C’est enfin le 29 août que Tha Carter IV voit le jour. Lire la suite

J’entends déjà tous les detracteurs de Gucci Mane et surtout de Waka Flocka Flame crier au scandale à l’entente de la sortie du ce projet, Ferrari Boyz. Outre le titre pas des plus original, l’association de deux piètres rappeurs (pour certains), ou de véritable génies (pour une infime minorité) suscite de nombreuses questions. Projet realisé sur la demande des fans, Ferrari Boyz marque le premier LP en collaboration entre membre du Brick Squad 1017. Avec des productions de Lex Luger sur 70% des tracks, on voit de suite l’orientation que prend l’album. Niveau collaborations les deux compères ne sont pas allez chercher bien loin. Les membres majeurs du label sont invités avec Rocko, Tity Boi et French Montana. Lire la suite

La scène West Coast connait un déclin depuis plus de cinq années. La génération dorée des Snoop, Dr Dre, Eazy-E, 2 pac, Ice Cube et j’en passe n’a pas pu trouver une relève à leur niveau. Beaucoup ont tenté, mais avec échec (Bishop Lamont…). Seul The Game a réussi à s’en sortir avec les honneurs. Il faut dire que avec un passé aussi lourd, difficile à des rookies de s’imposer dans la ville. Pourtant un jeune homme de 25 ans venu de Watts, Nickerson Gardens, a réussi à faire son chemin, et cela sans l’aide des pionniers que l’on connait. C’est seul que Jay Rock commence sa carrière en 2006. Lire la suite

A chaque projet Khaled suscite lassitude et perplexité. Depuis 2006, à chaque année, Dj Khaled nous propose un nouvel album. Un projet qui regroupe plusieurs artistes. Certes le premier, Listenn The Album, était innovant par la capacité du Dj à réunir plusieurs artistes. Surfant sur la vague du succès Khaled nous propose We The Best, hélas le concept s’essouffle à partir du troisième projet intitulé We Global. Le concept devient pompeux et on retrouve les mêmes artistes au micro, c’est-à-dire les rappeurs de Floride (Rick Ross, Trick Daddy …), mélangé à du Cash Money (Lil Wayne, Bridman), du Dirty South (Ludacris, Young Jeezy…) et quelques rappeurs New Yorkais (Fabolous, Jadakiss). N’ayant pas capté l’exaspération du public, Dj Khaled propose un cinquième volet, We The Best Forever qui aura le mérite d’être le plus inutile de la carrière du DJ. Lire la suite

Trois ans après The Beggining, Trae nous sert son sixième effort solo. Peut être considéré comme l’un des rappeurs les plus sous estimé du rap game, Trae Tha Truth est pourtant l’une des figures majeures du rap sudiste. Véritable légende vivante à Houston, ville dont il est originaire, Trae est présent dans le paysage musical de cette ville depuis plus de quinze ans. Affilié à la Screwed Up Click, le rappeur enchaîne projets en commun (notamment avec Z-Ro et S.L.A.B) et projets solo. Street King est le couronnement de sa carrière,  le projet qui lui permettra d’avoir une véritable reconnaissance dans le milieu du rap.

Lire la suite

Présent dans le rap game depuis 2004, Lil B a acquis au fil du temps la réputation de rappeur exécrable. Débutant le rap avec le groupe de la cote ouest The Pack, Lil B dispose d’une certaine notoriété avec le hit Vans. Ensuite il eut la brillante idée de signer sur le « label » de Soulja Boy et par la même occasion de s’associer à lui. C’est là que Lil B a confirmé sa réputation de piètre rappeur. Il fait l’objet des plus grandes railleries et insultes, regardez les commentaires des vidéos de Lil B sur Youtube pour constater les dégâts rapologiques de ce personnage. Avec des titres inaudibles tels que Pretty Bitch, I’m God, Wonton Soup et le sacro saint 30 Thousand Millions avec Soulja Boy.

Lire la suite

Repéré par Kanye West et signé sur le label G.O.O.D Music, le MC de Detroit dispose un buzz qu’il a accumulé depuis 2007. Avec la série de mixtapes Finally Famous qui ont connus un succès conséquent, Big Sean nous propose son premier album qui permettra de savoir si cet artiste et vraiment un rappeur talentueux ou un simple effet de mode…

Hélas ma réponse penche plus pour la deuxième hypothèse! Avec un single,My Last, en compagnie de Chris Brown sans originalité, je me suis meme demandé si c’est le meme Big Sean que j’ai ecouté sur ses mixtapes.  Lire la suite

Apres le renversant Cover Coup, Curren$y revient dans les bacs avec son premier projet sous sa nouvelle maison de disque Warner Bros. Un projet attendu après les multiples report de Muscle Car Chronicles mainte fois repousser, Weekend At Burnie’s est le sixieme album de l’artiste. A la production en retrouve Monsta Beatz (8 tracks), Havoc, Rahki, Franck Dukes et Duprey. Pour les collaborations, Curren$y s’entoure comme a son habitude de son entourage  proche, Jet Life, avec Trademark da Skydiver, Young Roddy et Fiend. Lire la suite

  Pour tous ceux qui ne connaitraient pas Theck N9ne, ce rappeur originaire de Kansas City est un adepte du rap Hardcore et étrange qui maîtrise parfaitement l’art du Fast-Flow.

A la tête du label indépendant Strange Record, Super-actif dans l’undreground depuis 1999 , il nous offre là son 18ème projet (12ème album solo).

A la production,on retrouve une dizaine de  producteurs (Wyshmaster, J.U.S.T.I.C.E. League, B.o.B. …) dont deux plus présents sur l’album (Ben Sybusky et Seven).

Niveau featuring, gros casting ! Un nombre impressionnant d’artistes, en plus de ceux singés sur son label, sont invités : Busta Rhymes, Kendrick Lamar, Lil Wayne, Twista, Snoop Dogg, B.o.B, T-Pain (!!!!) pour ne citer que les plus connus. Plutôt bizarre pour le créateur du « Fuck The Industry Mouvment ».

Lire la suite